Comment choisir son assurance-vie?

Comment choisir son assurance-vie?

Placement préféré des Français, l’assurance-vie permet au souscripteur d’épargner de l’argent pour ses vieux jours ou pour en faire profiter ses successeurs. Une multitude de produits existe sur le marché et il convient de sélectionner les plus adaptés et les plus performants.

Trouver le bon acteur

Comme tout autre type d’investissement, votre contrat d’assurance-vie doit être adapté à vos besoins et à votre profil. Pour les cerner, la personne à qui vous vous adressez, qu’il s’agisse de votre banque habituelle, d’une autre, d’un courtier ou encore d’une banque en ligne, doit vous poser les bonnes questions.

Lorsque vous vous présentez à lui, assurez-vous qu’il recueille les bonnes informations. Il doit par exemple s’intéresser à vos objectifs (pourquoi vous cherchez à souscrire une assurance-vie) et à votre situation.

Dans le cas contraire, cela peut représenter le risque qu’il manque de sérieux et/ou qu’il vous propose des produits qui ne correspondent pas réellement à ce qu’il vous faut, vous devriez donc aller voir ailleurs.

Mesurer son rendement

Un facteur de choix déterminant : le rendement du fonds euros, qui constitue l’enveloppe sécurisée du produit financier. Ce rendement est présenté par les assureurs et donc comparable. Il est recommandé d’être particulièrement attentif à la composition et à la gestion du fonds euros, en écartant autant que possible les offres proposant de piocher dans les réserves pour booster la performance de produit.

Transparence et clarté dans les explications sur ces différents points doivent aussi entrer en ligne de compte au moment d’opérer votre choix. Plusieurs éléments ont un impact sur le rendement de l’assurance-vie, alors penchez-vous bien sur la question.

S’épargner des frais inutiles

S’assurer d’avoir de bons rendements c’est bien, mais cette précaution doit également s’accompagner d’une autre : vérifier que les frais ponctionnés par l’assureur ne soient pas trop importants, au risque de grignoter vos gains.

Il convient donc là encore de bien comparer les offres entre elles selon ces critères de frais : frais d’entrée, frais d’arbitrage, frais de gestion, frais sur SCPI, etc. Ils sont impondérables mais varient d’un établissement à l’autre. N’en oubliez aucun avant de signer, sous peine de mauvaise surprise. Une bonne nouvelle cependant : il n’existe presque plus de frais de sortie.

Laisser un commentaire