Assurance vie et immobilier : un duo gagnant ?

Assurance vie et immobilier : un duo gagnant ?

Assurance vie et immobilier : un duo gagnant ?

Coupler assurance vie et immobilier a du sens mais le mariage n’est pas sans risques et les frais, parfois excessifs, grignotent la performance.

Avec environ 8 milliards d’euros de collecte, l’année 2019 devrait être historique pour la pierre papier. C’est très souvent dans un contrat vie que le support est logé. Ce mode de détention présente plusieurs atouts.

Il permet de rendre l’immobilier liquide, un actif qui ne l’est pas à l’origine. De profiter de la fiscalité avantageuse de l’assurance vie (sur les gains et la transmission) ou encore de bénéficier d’une performance séduisante au regard de la faiblesse actuelle des fonds en euros. Mais attention le placement est complexe et les supports très variés.

SCPI

La société civile de placement immobilier (SCPI est le fonds immobilier le plus connu des épargnants. Tournée essentiellement vers de l’immobilier professionnel (commerces, bureaux, entrepôts,) sa performance est attrayante avec un rendement moyen de 4.5%.

Au sein de l’assurance vie, leur place ne fait que grandir avec un nombre croissant de contrats qui donnent accès à plusieurs dizaines de supports immobiliers. Mais attention, les inégalités sont importantes. Chaque assureur procède à sa façon, il détermine par exemple le niveau des frais de gestion sur le contrat, la part des loyers reversée, la valeur retenue à l’entrée et à la sortie, le niveau des pénalités en cas de retrait précoce, voire un plafonnement de l’investissement en parts de SCPI

Dans un contrat vie, une SCPI est plus liquide que lors d’une détention directe. Revers de la médaille, l’investissement ne peut pas se faire à crédit.

OPCI

Les organismes de placement collectif en immobilier (OPCI) sont obligés d’investir 60% au moins de son capital dans des actifs immobiliers détenus de manière directe ou indirecte et 5% en liquidités. Le patrimoine d’un OPCI est donc plus diversifié que celui d’une SCPI et surtout plus liquide. En contrepartie, la volatilité du placement est potentiellement plus forte.

En termes de facilité de suivi et de transparence, l’OPCI affiche l’avantage de disposer d’une valorisation régulière.

SCI

Les sociétés civiles immobilières (SCI) sont une nouvelle alternative aux SCPI et OPCI. Elles offrent une diversification immobilière accrue, davantage de liquidités que les SCPI et un profil moins volatil que les OPCI.

Une SCI permet d’investir dans tout type de supports immobiliers (SCPI, usufruit de SCPI, OPCI, immobilier en direct, actions immobilières, autres SCI…). Ce large choix permet au gestionnaire de diversifier le risque et de mettre en avant des supports qui ne sont traditionnellement pas disponibles en assurance vie.

Il est donc possible de profiter des avantages d’un investissement immobilier à travers une assurance vie, et ainsi bénéficier aussi des opportunités de son contrat. Ces deux placements complémentaires sont l’occasion de diversifier son patrimoine tout en évitant les contraintes de gestion qu’impliquent notamment l’investissement locatif en direct. Enfin, pour faire fructifier son patrimoine, l’important réside dans le choix des meilleures assurances vie investies en immobilier. Pour cela, ne vous lancez pas à l’aveugle et comparez les différents contrats proposés.

Source : Le Revenu

Laisser un commentaire